La pair-aidance selon… #6 [Philippine RODIER]

VERSION AUDIO


Bonjour à toi !

Je me présente, je suis Philippine, j’ai 23 ans et je suis étudiante en santé. Dans la vie j’aime écrire et je suis donc contente de te rencontrer ici sur En tant que telle. J’espère que tu vas bien !

Cet article est ici pour avoir une vision générale de la pair-aidance.

Alors déjà, sache que la pair-aidance est un métier dont les frontières ne sont pas encore vraiment délimitées. Je vais donc utiliser mon propre point de vue, mes propres définitions.

La pair-aidance c’est:

1. Souffrir d’une situation, d’un état ou d’une maladie (psy ou autre)

2. Être sur la voie du rétablissement ou rétabli

( 3. Choisir de se former )

4. Aider les autres qui souffrent des mêmes choses

Par situation j’entends violences sexuelles et par état, autisme notamment.

On peut faire de la pair-aidance dans l’autisme ou dans la victimologie. Ce ne sont pas des maladies mais, on peut en souffrir et ensuite faire de la pair-aidance.

La pair-aidance n’est pas réglementée, on peut en faire sans diplôme/formation. Je pense qu’il est nécessaire de se former, pour moi, pour comprendre par exemple les rouages des institutions, ce qui se fait déjà ou bien, pour en apprendre plus sur soi. Néanmoins, la pair-aidance DOIT rester un choix ! tout le monde n’est pas prêt ou capable d’en faire et c’est normal ! Après tout, la pair-aidance est un métier comme un autre ! Car, oui c’est un métier ! Et comme tout métier, c’est mieux s’il est fait avec passion !

La pair-aidance peut être bénévole ou professionnelle ! Certaines structures recrutent des pairs-aidants.

Elle peut se faire en individuel (entretien) ou en groupe (psychoéducation par exemple).

La pair-aidance est super large et je pense que ses limites c’est tout simplement soi-même. Je sais que je ne pourrai pas aborder toutes les pathologies, toutes les situations car j’en suis moi-même incapable. 

Après il y a la limite de la connaissance de l’autre: peu de personnes connaissent la pair-aidance et c’est compliqué de la déployer à large échelle par conséquent ! De plus, il faut prendre en compte que tous les professionnels de santé ne sont pas favorables à la pair-aidance…

Est-ce que mon post t’a éclairé sur la pair-aidance ?

N’hésite pas à en parler en commentaire !

Si tu souhaites me retrouver sur les réseaux sociaux, je tiens une chaîne Youtube, Psych’Educ. Elle se veut pour la déstigmatisation des Troubles du Comportement Alimentaire (TCA) et pour promouvoir la pair-aidance ! Un compte instagram y est dédié: @psych_educ

Merci à toi, passe une belle journée/soirée !

Philippine Rodier

Pour proposer vos contributions c’est ici

Qu’est ce que le projet En tant que telle ?

Nous contacter

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s