Savoir expérientiel, soutien profane : en avant vers la légitimité [Camille NIARD]

Intervention de Camille NIARD dans le cadre de la journée du secteur G08 de Villeurbanne sur "Les savoirs expérientiels", le 21 mai 2019 au Centre Hospitalier le Vinatier   " Bonjour à toutes et à tous, Je remercie tout d’abord Nathalie Giloux de m’avoir demandé d’intervenir pour vous parler de ce métier que j’exerce depuis …

Lire la suite de Savoir expérientiel, soutien profane : en avant vers la légitimité [Camille NIARD]

Pair-aidance aux Alcooliques Anonymes #1 [J. F.]

Hier soir je suis retourné à une réunion des Alcooliques Anonymes alors que je n'y avais pas mis les pieds depuis plusieurs mois, n'en ressentant pas le besoin.     Une personne est venue chez moi 3 semaines auparavant, apportant des bières pour elle, je n'y ai pas touché. Elle en a laissé une dans …

Lire la suite de Pair-aidance aux Alcooliques Anonymes #1 [J. F.]

Le travail de médiatrice en santé paire au sein du programme «Un chez soi d’abord» [Davia OUAKLIL / Rhizome]

Article original ici :Le travail de médiatrice en santé paire au sein du programme « Un chez soi d'abord dans les Cahiers de Rhizome n°71- Habiter, co-habiter (Avril 2019) Contribuez aux Cahiers de Rhizome !  Appel à contribution, Cahiers de Rhizome n°74 : "Médiations en santé mentale : pair-intervenants, interprètes, médiateurs communautaires..."       …

Lire la suite de Le travail de médiatrice en santé paire au sein du programme «Un chez soi d’abord» [Davia OUAKLIL / Rhizome]

Crise et pair-aidance sur Twitter [R. D]

Avertissement de contenu: Dans cet article sont notamment décris et détaillés des idées suicidaires, des comportements auto-agressifs de type scarifications, d'hospitalisation sous contrainte et de troubles alimentaires. *prénom modifié Sur la messagerie Twitter, il m’a écrit: « Quelle est ton adresse exacte? J’appelle les pompiers. » Je ne sais pas à quel moment j’ai commencé …

Lire la suite de Crise et pair-aidance sur Twitter [R. D]

Mon stage en pair aidance [Lana]

Comment faire face à des choses qui rappellent la pire période de ma vie? Comment ne pas être trop affectée par la souffrance des autres?  Il a effectivement été un peu compliqué au début d’entendre parler de tentative de suicide, de délire, de mutilation, etc. Mais c’est très vite devenu le quotidien et ça ne m’a plus trop déstabilisée, peut-être parce qu’on était là pour aider les gens et cela en équipe, ce qui est très différent d’être seule face à des symptômes qu’on ne comprend pas.