Mon parcours [Karine L’ESPERANCE]

VERSION AUDIO


Je m’appelle Karine L’Espérance, je suis Canadienne et j’habite la rive nord de Montréal dans la ville de Laval au Québec. Je vis avec une maladie mentale depuis 25 années. Mes premiers symptômes sont apparus quand j’avais 16 ans à la suite de consommation de drogue. Donc, j’ai arrêté de consommer pour que les symptômes disparaissent, ce qui a fonctionné. Par contre, mes symptômes sont revenus quand j’ai atteint l’âge de 18 ans même si je ne consommais plus. J’ai reçu mon premier diagnostic à l’âge de 19 ans, celui de Schizophrénie.

À mes 24 ans j’ai fait une tentative de suicide. Quand les ambulanciers sont venus me chercher ils étaient décontenancés qu’une jeune femme de 24 ans avec la vie devant elle veule mourir. Cela m’a fait réaliser que si mon action perturbait des étrangers combien plus elle perturberait mes proches qui m’aiment. J’ai alors, décidé de m’accrocher à la vie pour mes proches en premiers et par la suite de m’accrocher pour moi-même pour que l’envie de vivre perdure.

À mes 30 ans j’ai fait une grosse rechute. Comme j’endurais une situation stressante depuis environ 3 ans et demi je suis tombée en psychose avec hypomanie. Je n’ai jamais été aussi malade de toute ma vie. Je suis devenue complètement désorganisée pendant plusieurs années. Ce qui m’a aidé c’est l’équipe du suivi intensif dans le milieu (SIM). Ils m’ont aidé à prendre ma médication régulièrement et ils m’ont accompagné dans mon rétablissement pour arrêter les hospitalisations.

J’ai continué à me rétablir jusqu’à devenir Pair Aidante. La personne qui m’a inspirée c’est le Pair Aidant de l’équipe SIM. Premièrement, j’ai appris que le travail de Pair Aidance existait. Deuxièmement, son histoire de rétablissement m’a grandement inspirée. Donc, j’ai commencé à m’impliquer de façon bénévole et rémunéré pour me préparer à recevoir la formation de l’Université Laval avec l’Association Québécoise de Réadaptation Psychosociale (AQRP).  

J’ai eu la chance de travailler pour la ligne d’écoute de Pairs Aidants en 2020 mise en place pendant la pandémie. J’ai été attristé de devoir arrêter faute de financement, mais j’ai reçu la bonne nouvelle de la réouverture de la ligne pour juillet 2021. Je vais recommencer ce travail avec beaucoup de plaisir. J’ai réussi à accomplir tout ça malgré le fait d’avoir encore des séquelles de la rechute de mes 30 ans. J’entends toujours des voix aujourd’hui.  

Karine L’Espérance

Pour proposer vos contributions c’est ici

Qu’est ce que le projet En tant que telle ?

Nous contacter

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s