Pair-Aidance en Santé Mentale et Physique [Mahidine BOUCHAABA] (REBLOG)

le 10 août 2018

article original

La pair-aidance repose sur l’entraide entre personnes souffrant ou ayant souffert d’une même maladie, somatique ou psychique. Le partage du vécu de la maladie et du parcours de rétablissement constitue les principes fondamentaux de la pair-aidance qui peut prendre plusieurs formes.

. participation à des groupes de parole au sein d’associations d’usagers.
. Rencontre dans des groupes d’entraide mutuelle (GEM), ou encore l’intégration de pairs aidants bénévoles ou professionnels dans les services de soins.
Dans le champ de la santé mentale, l’intégration en tant que professionnels, dans les équipes soignantes, de personnes ayant vécu un trouble psychique et s’étant rétablies, se développe de plus en plus.

Ainsi, depuis plusieurs années, différents pays ont développé des programmes visant à professionnaliser la médiation en santé par les pairs (Québec, Royaume-Uni, Nouvelle Zélande, etc.), dont la France, où le projet expérimental médiateurs de santé-pairs a débuté en janvier 2012, et se poursuit avec la Licence en Sciences Sanitaires et Sociales, mention médiateur de Santé Pair en 2018.

Ayant eu moi-même des difficultés au cours de ma vie que j’ai réussi à surmonter, je sers déjà dans des associations de modèles d’identification, je veux redonner par cette expérience, de l’espoir, en partageant mon vécu, mon rétablissement . Je me sens utile, et j’ai un esprit d’entraide ; j’ai expérimenté beaucoup de choses dans ma vie, mon choix ne s’est pas fait au hasard, et la vie m’a conduit vers la Pair Aidance.

Les rencontres qui ont changé ma vie ont été :  la fois où j’ai demandé de l’aide à mon médecin traitant qui m’a orienté vers l’hôpital psychiatrique de Troyes (10), qui m’a ensuite dirigé vers le centre APTE à Bucy le Long (23), il a été ouvert en 1994 par Kate Barry, la fille ainé de Jane Birkin. C’est là que j’ai commencé mon abstinence; après j’ai rencontré l’association des Narcotiques Anonymes dont je suis devenu un membre actif. J’ai adoré le film 2 jours à tuer, le héros est malade, et en sursis. J’ai la chance de pouvoir encore vivre, de me rétablir, et de faire profiter à d’autres de mon parcours de rétablissement.

Mahidine BOUCHAABA

retrouvez Mahidine sur son blog

 

Pour contribuer sur En tant que telle c’est ici

Qu’est ce que le projet En tant que telle ?

Nous contacter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s