« On compte trop sur nous » [Max]

VERSION AUDIO


ndlr: voir l’article de Sarah sur les supers pairs: « vous le pourriez, vous ? »


C’est dur… les institutions, les professionnels, les financeurs ont (parfois) trop confiance en nous, les pairs-aidants professionnels en santé mentale.

Est-ce qu’on a le droit d’être faillible alors quand beaucoup de choses reposent sur nos épaules? Est t’on « remplaçables » au même titre qu’un infirmier par exemple.
On n’est pas assez nombreux aussi, et, c’est pas simple de partir: si ça se passe mal, si on ne se sens pas de continuer, si on ne supporte pas la pression de la mission de changer le monde de la psychiatrie. Et puis y a le risque que nos missions ne nous plaisent pas, que l’équipe se dise que c’est ça qui va faire que les patients vont aller mieux, et que c’est ça que l’on doit faire pour sauver les patients et faire qu’ils aillent mieux. Mais c’est compliqué de se révolter contre les pratiques des soignants quand on voudrait le faire. Du coup, il faut parfois « sauver les patients » des « griffes des soignants » sans vraiment pouvoir limer les griffes quand elles sont pointues, même si on a une lime à griffes dans notre poche.

Du coup, oui on a moins d’arrêts maladies parce qu’on se connaît mieux, on a des trucs pour continuer à aller plutôt bien malgré les obstacles et les difficultés au travail, mais est-ce qu’on est libres de partir, de demander à changer de lieu? Est-ce qu’on n’est pas un peu grillés si on démissionne, par exemple « celui là il est pas assez rétabli pour tenir un travail de pair-aidant, vaut mieux pas prendre le risque de l’embaucher comme il est parti du lieu précédent ».

Je crois pas qu’on soit des supers héros, pas plus que les autres humains, et parfois on nous considère comme tels, avec la possibilité de faire trop, parce que c’est pas simple de râler alors que les postes sont rares et qu’on a déjà bien de la chance d’avoir été recrutés.

Laissez / laissons nous la possibilité de partir pour aller le mieux possible parce que c’est quand même le plus important.

Max

Pour proposer vos contributions c’est ici

Qu’est ce que le projet En tant que telle ?

Nous contacter

5 réflexions sur “« On compte trop sur nous » [Max]

    1. Bonjour,
      En allant sur la page d’accueil du blog tu trouvera d’autres articles traitant de la pair-aidance. Je t’invite à les consulter ou à rechercher : « pair-aidance professionnelle en santé mentale » sur un moteur de recherche 🙂
      Lee ANTOINE pour entantquetelle.com

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s