Sept mois plus tard – MSP #2 [Lee ANTOINE]

Concernant le point sur la différentiation entre mon rôle de MSP et ceux des membres de l'équipe, une vigilance existe. Avec l'idée que je ne sois pas la "roue de secours" du service en étant trop polyvalent ("même si on sait tous que tu sais tout faire Lee"). Mais aussi, une vigilance institutionnelle/politique(syndicale)... (?): je ne remplace pas un.e professionnel.l.e, je ne vole pas le poste de quelqu'un, j'ai un rôle spécifique. Dans ce contexte de crise de l'hôpital public où les suceptibilités s'activent plus facilement, on fait un peu gaffe.

Vous le pourriez, vous ? [Sarah B.]

C'est l'histoire d'une petite secrétaire qui se reconstruisait doucement mais surement… quand… "Ils cherchent un MSP, je propose votre candidature ?". Après une certaine hésitation, entre le silence d'une lente reconstruction et le vacarme d'un mouvement révolutionnaire, elle choisit le vacarme. Nostalgie d'une manie déjà lointaine ? De nature prudente, elle savait son choix périlleux, mais depuis quand n'avait-elle pas pris de risques ? N'était-elle pas prête à se lancer ? Bien sûr que si !

Qu’est ce qu’un pair-aidant en santé mentale? #1 [Sonia SUEZ]

Je tiens à témoigner de ce qu’est pour moi la pair aidance, ayant obtenu mon diplôme en 2015. Depuis le métier n’a pas été reconnu et je n’ai jamais obtenu de poste rémunéré. Lors d’un évènement marseillais « la folle histoire de fou » j’ai même débattu sur le statut des médiateurs avec l’ex Maire de Marseille 15ème 16ème devenu député.