Sept mois plus tard – MSP #2 [Lee ANTOINE]

VERSION AUDIO ICI


 

Un article sonnant un peu comme les mails que j’envoie à mes formateurs et soignants, quelques mois/années après… un bout de chemin parcouru ensemble.
Des mails dont l’objet est souvent « des nouvelles ».

Alors depuis ma prise de poste comme médiateur de santé pair,
quelles sont les nouvelles ?

Ma précédente contribution à ce sujet date de février 2018, moins de deux mois après le début de ce travail de médiateur de santé pair (MSP).

Là, ça fait plus de:

Je n’ai pas arrêté,
je ne compte pas arrêter.
Malgré la fac.
Malgré les 3h30 de transports par jour.
Malgré les moments de moins bien.
Bref, je continue.

Je continue le travail, et j’aime toujours autant ça.
C’est peut-être toujours la lune de miel.
Peut-être pas.
Une lune de miel depuis décembre 2017 alors.
Dans un hôpital de jour en psychiatrie adulte.
C’est exotique pour une lune de miel.

Mais du coup je fais quoi dans la vie?

Mes missions et le cadre de ma fonction de MSP se définissent davantage.
Nous les travaillons:

  • en équipe au quotidien
  • en comité de pilotage pairs aidants et MSP
  • en supervision
  • avec les patients

Quelques éléments qui cadrent actuellement mon poste, sans le figer (que j’ai essayé de présenter en plan de soins mi juin):

  • je ne suis pas « référent » de patients comme peuvent l’être les infirmiers
  • j’accompagne cependant plus particulièrement quelques patients sur des actions spécifiques (entretiens, visites à domicile, aide motivationnelle, ouverture vers l’extérieur, …)
  • ce qui n’exclue en aucun cas les échanges avec les autres patients
  • mais pour les patients que j’accompagne maintenant officiellement, j’ai un rôle à leurs réunions de synthèses,
  • toujours en lien et avec l’aval du psychiatre référent, de la cadre de santé, des référents infirmiers, et du patient (évidemment)
  • dans le cadre de ces accompagnements, et dans la vie institutionnelle quotidienne, j’ai une fonction et un regard complémentaires, compte tenu de mon savoir expérientiel
  • j’ai un rôle de traducteur entre -entre autres- les patients et l’équipe de l’HDJ, leurs langages étant parfois différents, cela nécessitant un développement de mes connaissances en vocabulaire ergo, infirmier, médical, institutionnel …
  • et aussi un rôle de médiateur quand l’équipe ne sais pas exactement comment aborder quelque chose avec un patient, ou que leur identité professionnelle ne leur permet pas certaines actions. Egalement quand un patient ne sais pas encore comment aborder un sujet avec l’équipe, ne parvenant pas à formuler son idée, appréhendant une réaction, ou n’ayant pas encore totalement repéré le rôle de chacun des professionnels
  • je suis un membre de l’équipe mais j’ai été patient (et le suis toujours dans une moindre mesure). Je fais donc des transmissions écrites et orales à propos de ces derniers qui sont au fait de ce mode de fonctionnement.
  • Ce qui implique de tenter de ne pas me positionner du côté de l’équipe, ni d’être représentant des patients. Pas simple.
  • Les temps d’échanges informels avec les patients sont des moments plus spécifiques à mon poste, sans en avoir l’exclusivité, c’est le « plus gros » de mon travail.
  • Je tente de faire part de mon expérience de patient (quand c’est pertinent) avec les patients d’une part, et avec l’équipe. Autant concernant le vécu de la maladie, que le vécu du fonctionnement d’une institution et de l’accompagnement, du point de vue du patient.
  • J’anime ou co-anime des ateliers thérapeutiques, maintenant davantage fixes dans mon emploi du temps de la semaine. Certains orientés vers un apprentissage de la maladie et de la gestion des symptômes, dans une optique de cheminement vers le rétablissement. D’autres sous une forme plus ludique et artistique.
  • Il est parfois tentant pour moi d’apprendre le métier des autres professionnels de l’HDJ, et donc parfois de le faire sans s’en rendre compte. Cependant, mon poste de MSP n’est pas celui des infirmier.e.s, des médecins, des ergothérapeutes, de la cadre de santé, de la cheffe de service, de l’agent d’entretien, des psychologues, de l’assistant social, des secrétaires… (je l’aborderai un peu plus loin)
  • De partager les stratégies et les outils que j’ai utilisé et utilise dans mon processus de rétablissement, où que je grapille à des conférences et sur les réseaux sociaux.
  • Tout ça en essayant de prendre en compte le fonctionnement institutionnel et la hiérarchie
  • (j’oublie sûrement un ou deux points mais ça fait déjà un beau pavé ces missions) ah si, aller au bout de ma formation

Concernant le point sur la différentiation entre mon rôle de MSP et ceux des membres de l’équipe, une vigilance existe.
Avec l’idée que je ne sois pas la « roue de secours » du service en étant trop polyvalent (« même si on sait tous que tu sais tout faire Lee »).
Mais aussi, une vigilance institutionnelle/politique(syndicale)… (?): je ne remplace pas un.e professionnel.l.e, je ne vole pas le poste de quelqu’un, j’ai un rôle spécifique. Dans ce contexte de crise de l’hôpital public où les suceptibilités s’activent plus facilement, on fait un peu gaffe.

Je commence d’ailleurs à avoir une moins mauvaise meilleure compréhension du fonctionnement institutionnel de l’hôpital. Cela notamment grâce au travail effectué avec mes « référentes/tutrices/mamans…? », autour de l’organigramme de l’hôpital, aux conseils de l’équipe en général, à l’observation des rôles et des personnalités, des différent.e.s professionnel.le.s de l’HDJ (Hôpital de jour), à ma présence sur des temps communs à tout l’hôpital.
Mais aussi en faisant des recherches sur les fiches de missions des métiers sur les conseils de la cadre de santé.

Pour le reste…

Je suis davantage posé, moins stressé, la période d’essai est terminée, j’ai été soulagé même s’ « il n’y avait pas d’inquiétude à avoir ».
J’ai davantage confiance en moi et dans ce que je peux apporter à l’équipe et aux patients, qui me le rendent (tous) bien.
Je me rends compte de mes progrès, même s’ils sont timides et parfois rebelles.
Je me reconnais et suis reconnu comme un membre à part entière de l’équipe.

Et puis…

Nous sommes partis à 6 professionnels de l’HDJ en mini bus, comme de grands gamins en soif d’apprendre, dans une joyeuse ambiance, fin mars à Lille, aux Cinquièmes journées internationales du CCOMS. (Plus d’infos : 1 2 3 4 5 6)

Pendant ces deux jours intenses, j’ai participé au projet ePsyl.org

Un peu plus tard ont eu lieu la campagne de crowdfunding, puis le tournage, de « demain nous sommes debout »

Puis la création de ce projet de blog

Et j’ai fait vivre des vertes et des pas mûres à l’équipe (et ça se passe bien!).

Je sais que je ne suis pas un super pair,
j’ai fait le deuil de cette idée,
je suis juste moi.

7 moi + tard.jpg

Illustration: Natacha SNG

Ah et aussi, je vis.

Lee ANTOINE

Du même auteur sur En Tant Que Telle

Prise de poste, MSP
La relation duelle en pair aidance
Vouvoiement ou tutoiement ?
Je sème des graines #2
Phobie scolaire et formation
Interview avec Patrick Stern
Sept mois plus tard, MSP
Engagement des usagers et rétablissement #1
Quand des ancien.nes patient.e.s viennent rendre visite #1
Des conseils aux soignants?
La pair aidance selon #1
La pair aidance selon #3
Pour raison de sécurité

Pour contribuer c’est ici

Qu’est ce que le projet En tant que telle ?

Nous contacter

13 réflexions sur “Sept mois plus tard – MSP #2 [Lee ANTOINE]

  1. Ping : Prise de poste, MSP #1 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  2. Ping : La pair-aidance selon … #1 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  3. Ping : Engagement des usagers et rétablissement #1 Lee ANTOINE – En tant que telle

  4. Ping : Des conseils pour les soignants? #1 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  5. Ping : Quand des ancien.ne.s patient.e.s viennent rendre visite… [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  6. Ping : La pair aidance selon… #3 [Lee ANTOINE] Les prémices d’une pair aidance informelle – En tant que telle

  7. Ping : Je sème des graines #2 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  8. Ping : Vouvoiement ou tutoiement ? #1 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  9. Ping : « Phobie scolaire » et formation [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  10. Ping : « Pour raison de sécurité » [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  11. Ping : MSP, et après? #1 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  12. Ping : La relation duelle en pair aidance #1 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  13. Ping : Lettre d’au revoir, dernier jour en tant que MSP [Lee ANTOINE] – En tant que telle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s