La pair-aidance selon … #1 [Lee ANTOINE]

Pour moi la pair-aidance c’est s’adapter aux réalités de chacun.e, respecter les différences de temporalité Pour moi la pair-aidance c’est intégrer ses propres limites, mais répondre et réagir au plus vite C’est à trois heures du matin accompagner une amie aux urgences "J’ai essayé de me tuer mais je veux essayer de vivre" qu’elle me balance. C’est une amie qui te traine chez un psy parce qu’elle a vu que sans soutien ta vie était foutue

MSP-TCA : LE HIC DU BIDE [Natacha SNG]

Le poil dressé un brin dubitative devant l'élimination systématique des candidatures de personnes naguère anorexiques et postulant pour devenir pairs-aidantes, sur le long et intrépide chemin du rétablissement. Je fais partie de ceux qui ont pourtant entrepris cette démarche dans les règles de l'art : lettre de motivation, dossier candidat, convocations, entretiens. Refus successifs

Sept mois plus tard – MSP #2 [Lee ANTOINE]

Concernant le point sur la différentiation entre mon rôle de MSP et ceux des membres de l'équipe, une vigilance existe. Avec l'idée que je ne sois pas la "roue de secours" du service en étant trop polyvalent ("même si on sait tous que tu sais tout faire Lee"). Mais aussi, une vigilance institutionnelle/politique(syndicale)... (?): je ne remplace pas un.e professionnel.l.e, je ne vole pas le poste de quelqu'un, j'ai un rôle spécifique. Dans ce contexte de crise de l'hôpital public où les suceptibilités s'activent plus facilement, on fait un peu gaffe.