Avoir la même patho ? #1 [Lee ANTOINE]

VERSION AUDIO J'ai commencé la rédaction de cet article en juillet 2018, repris en juillet 2019, pour finalement le finaliser en octobre 2020. Il a trainé entre les innombrables brouillons de ce blog bien que ce questionnement concernant l’intérêt d'avoir la même pathologie que les pair'e's que j'accompagne soit resté bien ancré dans mon esprit. …

Lire la suite de Avoir la même patho ? #1 [Lee ANTOINE]

Etre considéré comme un modèle de rétablissement, les attentes des autres… [Cathie MAILLOT]

On sait bien que la maladie mentale n’est pas affaire de volonté, même si celle-ci peut jouer sur le processus de rétablissement ; on sait bien qu’il est illusoire de penser pouvoir contrôler les méandres du cerveau ; on sait tout ça, mais pour autant, que se passerait-il si un pair-aidant se mettait à aller moins bien, voire mal ? Comment réagiraient ses collègues de l’équipe ? Que penseraient également les usagers accompagnés au quotidien s’ils constataient son absence ?...

La pair aidance selon… #3 [Lee ANTOINE] Les prémices d’une pair aidance informelle

Se soutenir avant les horribles entretiens familiaux en soins études, parfois les préparer, et récupérer en vrac les pairs après les dits entretiens.

Se renseigner mutuellement sur nos droits en tant que patients hospitalisés.

Écrire à plusieurs la lettre au préfet pour une sortie d'hospitalisation d'office d'un pair.

Le soutien et les révisions quand tu passe ton code de la route pendant une hospit.

La pair-aidance selon … #1 [Lee ANTOINE]

Pour moi la pair-aidance c’est s’adapter aux réalités
de chacun.e, respecter les différences de temporalité

Pour moi la pair-aidance c’est intégrer ses propres limites,
mais répondre et réagir au plus vite

C’est à trois heures du matin accompagner une amie aux urgences
"J’ai essayé de me tuer mais je veux essayer de vivre" qu’elle me balance.

C’est une amie qui te traine chez un psy parce qu’elle a vu
que sans soutien ta vie était foutue

MSP-TCA : LE HIC DU BIDE [Natacha SNG]

Le poil dressé un brin dubitative devant l'élimination systématique des candidatures de personnes naguère anorexiques et postulant pour devenir pairs-aidantes, sur le long et intrépide chemin du rétablissement. Je fais partie de ceux qui ont pourtant entrepris cette démarche dans les règles de l'art : lettre de motivation, dossier candidat, convocations, entretiens. Refus successifs