Pair aidance et TCA [Sabrina PALUMBO]

Bon nombre d’ancien.ne.s malades choisissent la voie de l’accompagnement. Thérapeutes, psys, coachs, hypnothérapeutes, sophrologues… C’est aussi une forme de pair aidance (ils/elles sont passées par là !) pour laquelle il est indispensable de se faire superviser. Le vécu est alors à double tranchant et le transfert peut-être fort. Il se fait une force sur laquelle il est possible de s’appuyer pour mieux comprendre, entendre et il permet parfois de lever plus facilement des freins, notamment chez des patient.e.s ambivalent.e.s par rapport aux soins.

Vous le pourriez, vous ? [Sarah B.]

C'est l'histoire d'une petite secrétaire qui se reconstruisait doucement mais surement… quand… "Ils cherchent un MSP, je propose votre candidature ?". Après une certaine hésitation, entre le silence d'une lente reconstruction et le vacarme d'un mouvement révolutionnaire, elle choisit le vacarme. Nostalgie d'une manie déjà lointaine ? De nature prudente, elle savait son choix périlleux, mais depuis quand n'avait-elle pas pris de risques ? N'était-elle pas prête à se lancer ? Bien sûr que si !

Qu’est ce qu’un pair-aidant en santé mentale? #1 [Sonia SUEZ]

Je tiens à témoigner de ce qu’est pour moi la pair aidance, ayant obtenu mon diplôme en 2015. Depuis le métier n’a pas été reconnu et je n’ai jamais obtenu de poste rémunéré. Lors d’un évènement marseillais « la folle histoire de fou » j’ai même débattu sur le statut des médiateurs avec l’ex Maire de Marseille 15ème 16ème devenu député.