La relation duelle en pair aidance #1 [Lee ANTOINE]

VERSION AUDIO ICI


 

Vous aussi vous avez entendu ce type de phrases ?

Ces phrases qui se sont battues dans mon cerveau après être entrées par les oreilles sans en ressortir.

Ces phrases elles vous parlent?

« C’est bon, arrête d’essayer de sauver le monde, prends soin de toi, sauve toi toi, tu ne peux pas aider toutes les personnes qui se sentent mal, les voir, leur répondre au téléphone ou par internet »

« Les personnes ont eu une vie avant de nous rencontrer, et en auront une après, sans nous »

« Il vous fait vous ménager pour tenir dans la durée »

« Pour le moment, la priorité c’est vous, nous vous conseillons de vous mettre à l’écart un temps de toutes ces personnes en souffrance »

« Vous ne pouvez pas tout contrôler »

« Il y a toujours une part de risque qu’il est difficile d’évaluer »

« Mais Lee, tu es une éponge, ça ne peut pas continuer comme ça! »

Ces phrases j’ai eu du mal à les intégrer.

Les phrases de départ se battaient dans mon cerveau, mon cerveau les cuisinait à sa façon. Je les ai prises comme des agressions. Je les ai interprétées comme des « tu n’es pas capable d’aider », donc « tu ne sers à rien », ou « tu vas trop mal », ou « mais si, tu peux exister sans les gens ».

Et je me suis enfin vu épuisé, au bout de mes forces, meurtri d’angoisse, de honte de ne pas être assez fort pour aider.

Notamment peu après la création d’un groupe d’autosupport, sur Facebook et Telegram, autour du trouble de la personnalité borderline. J’avais besoin d’être sûr qu’il n’arrive rien de mal à tout le monde. J’étais sur le qui vive. Je ne dormais plus, était presque en permanence à veiller sur ces groupes. Celà même en n’étant pas seul à porter ces dits groupes, même en ayant du soutien.

Alors j’ai fini, après plusieurs mois à me vider de mes forces, à demander de me reposer une semaine en hospitalisation libre en psychiatrie.

Les phrases qui se battaient dans mon cerveau, non transformées sont alors revenues et ont pris de la force:

Quand je prends soin de moi, je suis davantage en mesure d’être présent pour les autres. J’absorbe moins la souffrance… Et puis… différer. Gérer ma réactivité, ne pas répondre tout de suite, répondre quand j’ai le temps, quand je suis en forme, quand je me sens de le faire…

Les personnes ont survécu jusque là sans moi, ça serait prétentieux de penser pouvoir les sauver. Je ne peux pas contrôler ce qui se passe pour eux/elles, mais moi je peux contrôler mon dosage d’investissement, de temps …

C’est dûr de lâcher cette habitude. Ca a été dur pour moi. Comme si je laissais tomber de la falaise une personne que je retenais avec la main.

Mais

Mais

Mais

Je me cadre, et je pose un cadre.

Alors, la relation duelle ?

Je dis quoi aux gens pour les aider quand même, en me protégeant ?

Je diffère, je délègue, je ne fais pas de promesses, je parle de mes besoins et de mes émotions, je mets des limites de fréquences, de temps…

« Je ne répond pas toujours, celà ne signifie pas que je te laisse tomber, c’est que je ne peux pas répondre. » après qu’elles m’aient envoyé des dizaines de message me demandant si je voulais toujours bien leur parler.

« Tu me préviens si tu commence à aller moins bien et que tu risques de ne pas donner de nouvelles pendant longtemps » après qu’il ait eu des périodes de plusieurs mois sans donner signe de vie

« Si il y a quelqu’un à côté de toi, tente de t’appuyer sur lui/elle, ne reste pas seul.e » après qu’elle m’ai confié, à l’autre bout du monde, sans que je connaisse son adresse, qu’elle était sur le point de se suicider.

« Si tu continues à perdre du poids, à boire un tasse de thé par semaine, à faire du vélo en tshirt l’hiver, aller au travail et en cours, en me disant que tout va bien mais que tu tombes dans les pommes, et en rejettant toute forme d’aide de ma part… Je ne souhaite pas qu’on continue à se voir pour le moment… On se revoit quand tu auras accepté de voir un médecin » Appel à la mère et au frère, je leur laisse le « bébé », en attenant qu’il me recontacte.

 » Je suis au travail la journée, tu ne m’appelle pas sauf urgence, et en général il vaut mieux appeler les pompiers »

« Vous allez jeter vos médiaments dès que vous rentrez chez vous, c’est hors de question que vous passiez à l’acte ce soir »

On n’est jamais juste deux. J’ai besoin que la personne que j’ai de l’autre côté de l’écran, du fil, de la table au café ait d’autres ressources que moi. Et elle en a toujours, en elle, autour d’elle… C’est l’une de mes stratégies de non épuisement.

Et… faire attention que moi non plus je ne reste pas seul. Que je continue … à voir mes amis, à avoir des activités plaisir, à consulter mon psychiatre et ma psychologue, à échanger/questionner sur mes pratiques, sur mon positionnement et celui des autres forcément. M’inspirer, capter ce qu’il y a à prendre, et ce avec quoi je me sens à l’aise.

Je retiens que la personne n’est jamais seule, et que se le rappeler est important pour moi, et que moi non plus, je ne suis pas seul. A mon sens, cette relation duelle que j’ai pu ressentir comme dangereuse, je la transforme pour qu’elle soit plus stable et plus pérenne, afin que la personne et moi, on ait des béquilles, des pieds de chaise en plus, des gros matelas tout mou, pour ne pas se gaméler à la moindre tempête.

C’est mon application à moi, des phrases qui se battaient dans ma tête…

Le droit de dire non, de s’écouter soi-même… et de faire confiance à l’autre…

Lee ANTOINE

Du même auteur sur En Tant Que Telle

Prise de poste, MSP
La relation duelle en pair aidance
Vouvoiement ou tutoiement ?
Je sème des graines #2
Phobie scolaire et formation
Interview avec Patrick Stern
Sept mois plus tard, MSP
Engagement des usagers et rétablissement #1
Quand des ancien.nes patient.e.s viennent rendre visite #1
Des conseils aux soignants?
La pair aidance selon #1
La pair aidance selon #3
Pour raison de sécurité

Pour contribuer c’est ici

Qu’est ce que le projet En tant que telle ?

Nous contacter

16 réflexions sur “La relation duelle en pair aidance #1 [Lee ANTOINE]

  1. Très pertinent ton article, sur l’etat des lieux de ces phrases que l’on entend, et sur les solutions que tu Asnières trouvé. Merci de les partager. Je ne suis pas pair aidante mais j’ai un statut un peu hybride, patiente une partie de la semaine, assistante sociale à mi-temps par ailleurs, j’ai parfois le sentiment de faire le grand écart. En tout cas te lire nourris ma réflexion sur le positionnement professionnel (le tutoiement, qu’est-ce que je peux partager ou pas de mon expérience de vie, etc…). Merci 🙂

    J'aime

  2. Ping : Je sème des graines #2 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  3. Ping : « Phobie scolaire » et formation [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  4. Ping : Prise de poste, MSP #1 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  5. Ping : La pair-aidance selon … #1 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  6. Ping : Engagement des usagers et rétablissement #1 Lee ANTOINE – En tant que telle

  7. Ping : Des conseils pour les soignants? #1 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  8. Ping : Quand des ancien.ne.s patient.e.s viennent rendre visite… [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  9. Ping : La pair aidance selon… #3 [Lee ANTOINE] Les prémices d’une pair aidance informelle – En tant que telle

  10. Ping : Sept mois plus tard – MSP #2 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  11. Ping : Je sème des graines #2 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  12. Ping : Vouvoiement ou tutoiement ? #1 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  13. Ping : « Pour raison de sécurité » [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  14. Ping : MSP, et après? #1 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  15. Ping : « Phobie scolaire » et formation [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  16. Ping : Lettre d’au revoir, dernier jour en tant que MSP [Lee ANTOINE] – En tant que telle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s