Pair aidance en hospitalisation #1 TCA [Lee ANTOINE]

( mentions: troubles alimentaires, hospitalisation en psychiatrie, post-op chirurgicale )

VERSION AUDIO


Je suis allé en hospitalisation en psychiatrie cet été.
A ma demande, et sur les conseils de proches.

Je connaissais déjà bien ce lieu, pour y avoir été plusieurs fois.
De ce fait, j’y avais rencontré un nombre important de patient.e.s.
10 mois plus tôt (première hospit ensemble):

Halloween ensemble dans ce service, ensemble aussi lors de l’entretien d’embauche pour le poste de médiateur de santé pair en santé mentale, passé lors de cette hospitalisation.

A. était alors très maigre,
Elle ne mangeait pas, ou presque pas.
Elle nourrissait tout le service.
Elle usait de nombreuses stratégies pour maintenir son poids,
surtout ne pas grossir, mais aussi, parfois, continuer à faire baisser les chiffres sur la balance.

Elle n’entendait pas notre inquiétude,
celle des personnes hospitalisées, ni la mienne.

Je m’inquiétais beaucoup.
Je repérais tous les signes présents chez moi lors de mes périodes d’anorexie passées.
Le service n’est pas spécialisé, les soignant.e.s, non formé.e.s. Iels semblent être aveugles, berné.e.s par ses ruses.

Alors… je tente une forme de pair aidance…
Parce que moi aussi, moi aussi troubles du comportement alimentaire (TCA),
Tout doucement, quelques phrases par-ci par là, au détour d’un couloir, de coloriage de mandalas tou.te.s les deux.

– Mon poids est deux fois supérieur au tiens
– Le duvet qui apparaît sur ton corps est là pour te réchauffer, tes doigts et tes lèvres sont bleus, ton corps a froid
– Mes dents se sont pour certaines déchaussées après une période sans manger d’aliments solides
– Regarde cette photo de moi avant… oui, j’ai perdu beaucoup de cheveux, ton corps ressemble au miens
– Il y a des aliments qui contiennent de la graisse, de la bonne graisse, importante pour la santé : graines, avocats…
– Mon cerveau fonctionnait moins bien quand je perdais du poids… et moi aussi je ne pensais qu’aux calories.
– J’ai peur pour toi, je te vois avoir les mêmes vertiges que j’ai vécu, ta tension est super basse, ça craint.
– Ça m’angoissais finalement beaucoup de me peser plusieurs fois par jour, ça ne montre pas une vision fiable de tes variations de poids

Des réponses principalement de cet ordre
– Mais si je mange assez, regarde j’ai pris un yaourt pour le dîner
– Ce n’est pas possible que tu fasse le double de mon poids, tu es mince!
– Je ne peux pas manger plus de toute façon
Et aussi:
– C’est vrai pour les cheveux, les dents, les poils, le cerveau ?!

C’est trop lourd à porter seul.
Il semble que quelques phrases fassent leur chemin, d’autres pas.
Les soignant.e.s semblent toujours ne pas mesurer l’urgence de la situation,
avant que son état ne s’aggrave.
Alors, entre autres propositions…

– Tu es ok pour qu’on dise aux infirmier.e.s de ne pas te laisser te peser tous les jours?
– Est-ce que tu crois que c’est envisageable de manger un yaourt supplémentaire par jour?
– Tu pourrais garder des fruits secs dans ta chambre pour tenir le coup?

Les réponses sont des oui, qu’elle appliquera, ou pas.

Je partage mon inquiétude aux infirmier.e.s,
iels font de leur mieux avec les moyens qu’iels ont,
souvent maladroits, mais aussi d’avantage vigilent.e.s.
Je leur confie le bébé médicalement parlant,
pour ne conserver (presque) que des moments agréables tou.te.s les deux.

Il ne s’agit pas d’un soutien à sens unique,
je partage mon stress quant à l’entretien d’embauche à venir,
elle croit en moi,
elle entend aussi mes douleurs somatiques,
et interpelle les soignant.e.s lorsque je suis incapable de marcher.

Je vais à l’entretien quelques jours après une intervention chirurgicale,
et toujours hospitalisé en psychiatrie.
Ma perfusion est retirée quelques heures pour l’occasion.
Nous rions de la situation avec les patient.e.s du service.
10 mois plus tard (deuxième hospit ensemble):

Impression de déjà vu.

Elle sait que j’arrive

Accueilli par un câlin avant l’entrée dans le service.

Et…

A. a repris du poids,
elle a une corpulence « normale », je la trouve toujours mince.
Les soignant.e.s la félicite de cette prise de poids.

Pour changer, je m’inquiète.
Les commissures de ses lèvres abîmées,
deux de ses phalanges très rouges, avec des croûtes qui se forment,
ses ongles dégradés, des vaisseaux sanguins apparents, visiblement « éclatés ».

Alors…
Je ne lui dis pas bravo.
Je sais.
Je sais qu’elle se trouve dans une phase de boulimie,
que ces périodes sont extrêmement difficiles à vivre,
qu’elles suivent souvent des périodes de restriction alimentaires.
Les TCA sont toujours là.

Et, petit à petit, confiance établie après des semaines d’hospit passées tou.te.s les deux…
Elle me dit ce qu’il se passe…

Alors…

– Parles en au médecin et aux infirmie.re.s s’il te plais
– Ton œsophage, tes dents, ton estomac, ton cœur… ils ne vont pas tenir le coup longtemps si tu continues comme ça
– Transmission d’un livre d’Alain Perroud

Toujours pas à pas, A. me demande, si c’est possible pour moi…
– de garder sa carte bleue dans mon coffre,
– de l’accompagner pour voir les infirmier.e.s
– de rester avec elle après les repas

Puis… je sors, ou elle en premier, je ne sais plus,
non, moi en premier.
Elle change de service,
en sort dans un état bof.

Alors, on s’envoie un selfie par jour,
juste… on est là l’un.e pour l’autre,
et toujours en vie.

Lee ANTOINE

Du même auteur sur En tant que telle:
Prise de poste, MSP
La relation duelle en pair aidance
Vouvoiement ou tutoiement ?
Je sème des graines #2
Phobie scolaire et formation
Interview avec Patrick Stern
Sept mois plus tard, MSP
Engagement des usagers et rétablissement #1
Quand des ancien.nes patient.e.s viennent rendre visite #1
Des conseils aux soignants?
La pair aidance selon #1
La pair aidance selon #3
Pour raison de sécurité
MSP, et après #1
Lettre d’au revoir, dernier jour en tant que MSP
Rechute et pair aidance

Pour proposer vos contributions c’est ici

Qu’est ce que le projet En tant que telle ?

Nous contacter

12 réflexions sur “Pair aidance en hospitalisation #1 TCA [Lee ANTOINE]

  1. Ping : Rechute et pair aidance #1 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  2. Ping : Lettre d’au revoir, dernier jour en tant que MSP [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  3. Ping : Prise de poste, MSP #1 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  4. Ping : MSP, et après? #1 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  5. Ping : Préparer une valise pour une hospitalisation [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  6. Ping : La relation duelle en pair aidance #1 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  7. Ping : Quand des ancien.ne.s patient.e.s viennent rendre visite #2 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  8. Ping : Je sème des graines #3 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  9. Ping : « Recentre toi » #1 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  10. Ping : Dévoilement et pair-aidance professionnelle #1 [Lee ANTOINE] – En tant que telle

  11. Ping : Pair-aidant.e en terrain connu ? [ Lee ANTOINE ] – En tant que telle

Répondre à Christine Lévy Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s